Les interventions destinées à prévenir, anticiper, informer.

1. Quel chien pour quel maitre ?

Vous souhaitez obtenir certains conseils très importants afin de savoir :

Quel chien choisir ? En fonction de votre personnalité, de votre mode de vie, de vos attentes, de vos souhaits.

À quel âge le prendre ? 2 mois, 5 – 6 mois ou adulte.

Pour quel sexe opter ? Un chien ou une chienne ?

Où acheter votre futur compagnon ? Chez des particuliers, dans un élevage, dans une animalerie.

Je peux mettre mon expérience à votre service

Quel chien pour quel maître

2. Les classes pour chiots (à partir de deux mois)

Objectif : permettre à l’humain de construire avec son chien une relation saine et durable.

Un programme en trois étapes :

a. L’éducation du caractère ou comment lutter contre :

  • les conduites agressives (morsures sur humains, bagarres entre congénères)
  • la peur (peur des gens, des autres chiens, de la rue, de certains bruits)
  • l’hyperactivité.

b. La modification du comportement ou apprendre au chiot :

  • Où éliminer (la propreté)
  • Quoi mâchonner
  • Où creuser
  • Quand sauter
  • Quand aboyer
  • Quand être hyperactif

Ces différents comportements canins sont normaux, c’est la façon dont ils s’expriment que le maitre considère comme inappropriée, le moment, le lieu, l’objet sont inappropriés. C’est pourquoi il faut donner la possibilité au maitre d’enseigner à son chien des comportements de substitution à ses activités canines naturelles.

c. L’éducation à l’obéissance :

Obéissance

Mes méthodes sont exclusivement positives, amicales et respectueuses de l’animal.

  • La marche en laisse : cet apprentissage est indispensable.
  • Le rappel : apprentissage très facile à mettre en place chez le chiot. Consiste à lui apprendre son nom.
  • Assis : à apprendre au  chiot dès son plus jeune âge. Cet apprentissage permet de mettre le chien au calme, sous contrôle.
  • Couché : cet apprentissage sert en différentes circonstances de la vie courante : soins, manipulations, pour l’empêcher de sauter, pour l’envoyer à son panier.
  • La tenue de place (assis ou couché puis reste) : très utile pour apprendre ensuite au chien à ne pas être trop dépendant de la proximité de son maître. C’est un excellent exercice pour stimuler le contrôle moteur et limiter l’impulsivité.
  • La promenade avec suivi du chien sans laisse : facile à mettre en place chez le chiot.
  • Le rapport d’objets : il s’inscrit dans un cadre ludique. Va stimuler son contrôle moteur par le maintien d’une attention particulière portée au maitre et à sa réponse qui est de relancer la balle.
  • L’éducation du chien autour du couchage : il est nécessaire dans certaines circonstances de pouvoir écarter le chien des activités humaines. Écarter ne signifie pas enfermer. Le chien doit acquérir une autonomie d’action et de motivation et s’affranchir de l’ombre de son maitre. Il est indispensable de pouvoir le renvoyer à une certaine distance de soi, dans son panier par exemple. Zone de tranquillité, de détente, de sécurité, le panier fait partie des ressources à attribuer au  chien.
  • L’éducation du chien autour du repas : apprentissage indispensable. Isoler un chien au moment du repas encourage son caractère protecteur. Il y aura forcément des occasions où il faudra retirer temporairement la gamelle au chien ou un autre objet de valeur de sa gueule. En d’autres occasions, un chien, un os, un enfant se trouveront au même endroit au même moment.

3. Les changements dans la vie des propriétaires :

L’arrivée d’un bébé, d’un autre chien, un départ en vacances, un déménagement, une séparation, le départ d’un jeune adulte, un décès… peuvent avoir des répercussions sur le mental (angoisse, stress, inquiétude), sur la biologie (difficulté à s’alimenter ou voracité, éliminations émotives), sur le comportement (apathie, surexcitation, destructions, manifestations sonores).

 Je vous aide à préparer ces changements afin d’en minimiser les éventuelles conséquences.

4. Le chien et l’enfant : information, prévention sécurisation.

Le chien et l'enfant

N’importe quel chien, y compris le plus habitué aux enfants peut mordre dans certaines circonstances. En matière de chiens et d’enfants, quelques règles doivent être respectées

 Si vous le souhaitez, je peux mettre mon expérience à votre service.

5. Confort et bien-être.

Cette rubrique s’adresse à un public de connaisseurs (particulier chevronné, famille d’accueil), passionné et curieux, pour lequel les relations entre la famille et le chien sont harmonieuses.

 Je vous aide à aller plus loin dans votre connaissance et votre compréhension du chien familier de manière à améliorer un peu plus son confort et son bien-être.

6. Entre professionnels :

Vous êtes : éleveur, éducateur, toiletteur, professionnel du gardiennage (pension, refuge) ou distributeur de produits spécialisés pour chiens. Vous souhaitez approfondir votre connaissance du chien familier. Vous désirez optimiser vos installations afin d’améliorer le bien-être de vos pensionnaires. Vous rencontrez des difficultés.

 Je peux vous conseiller. Mon approche à une assise scientifique solide, elle est respectueuse des particularités comportementales de cette espèce et fait fi des préjugés et croyances.